L’hypocrisie dans les mots

Les mots sont la palette de l’écrivain. Associés entre eux  ils se transforment, changent de sens, se grandissent ou s’avilissent. Choisir un mot plutôt qu’un autre, cela devient de la poésie.  Avec la métaphore ils avancent masqués, dissimulent d’autres significations. Certains termes choquent, violent notre tranquillité, dérangent notre conscience. Pour les acclimater au doux ronron de notre paresseuse torpeur, il faut alors les apprivoiser, les repeindre dans de paisibles couleurs. Les journalistes, intellectuels, politiciens et autres bien pensants les domptent et les enfourchent avec gourmandise pour nous les montrer dans de meilleurs atours. Ces toréadors du verbe nous ont ainsi appris qu’il faut dire non-voyant plutôt qu’aveugle, malentendant plutôt que sourd,  surcharge pondérale plutôt qu’obèse, liquide séminal plutôt que sperme,  handicapé mental plutôt que dingue, technicienne de surface plutôt que femme de ménage … addiction au sexe plutôt que gros dégueulasse. Les pudibonds du vocabulaire voilent le signifié derrière le signifiant. Ces artistes de l’escamotage font disparaître le réel dans un romantisme de bon ton.  Les bohémiens deviennent « les gens du voyage », les clodos des « sans domicile fixe », les noirs une « minorité visible » !! Avec les maîtres de l’illusion, un chat ne s’appelle plus un chat.

Comme s’il suffisait de changer les mots pour effacer la cruauté de la réalité qu’ils nomment.

Comme si l’intolérable injustice de la vraie vie pouvait être plus douce en l’appelant autrement…

2 réflexions sur “L’hypocrisie dans les mots

    • Bozich 1 juin 2011 / 18:28

      très intéressant, le texte et ses commentaires : le monde du travail est un sujet inépuisable !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s