Les leçons de l’épisode Chypriote

La semaine passée a eu lieu un événement économique considérable : l’ultimatum de Bruxelles à Chypre pour un prélèvement sur les comptes bancaires. La décision se joue aujourd’hui.

Sous le prétexte de régler un problème de blanchiment d’argent et de paradis fiscal, les financiers n’hésitent plus à piocher allègrement dans les placements bancaires. Ce dispositif, qui n’a pas reçu tout l’écho mérité dans les grands médias, fait tomber un tabou, ou plutôt l’illusion que nos petites économies sont protégées et à l’abri des convoitises des dirigeants européens. Il démontre que nous ne pouvons plus du tout faire confiance au système bancaire.

Le caractère soi-disant exceptionnel de ces prélèvements ne doit pas nous tromper. Une brèche est ouverte. Elle ne demande qu’à s’élargir. En fait elle était « dans les tuyaux » depuis un moment. Mais l’arrogance de la troïka (Union européenne, BCE et FMI) a permis de franchir le pas. Le hold-up d’état devient possible…

Je vous rapporte le commentaire d’un Internaute sur l’Actu d’Orange :

 De source confirmée avec une oreille qui trainait ce vendredi dans les couloirs de bruxelles, un séisme économique est en train de se préparer ce weekend dans les coulisses de l’europe. Etape 1 : arriver à forcer sous la pression de la BCE le remboursement immédiat des pertes bancaires par un prélèvement des comptes courants des épargnants (Pourquoi Chypre ? Un des plus petits états de l’europe, dont l’insularité, constitue une barrière naturelle à la non propagation d’une révolte populaire vers les autres états). Etape 2 : adopter une jurisprudence comptable au niveau européen sur ce modèle appliqué à Chypre. Etape 3 : généraliser avant l’été une taxe européenne sur tous les comptes courants en europe, par l’application d’une directive européenne, sans passer par un traité. Ce projet vient de sortir des archives de la commission et est finalisé, de façon confidentielle. Dans les couloirs, en toute discrétion, Barouso et Draghi de la BCE souhaitent que cette taxe soit appliquée rapidement afin d’augmenter la capitalisation des fonds propres de la BCE.. .on parle d’un hold up de 2500 milliards d’euros récupérés…dans les coulisses, ils pensent que l’opinion publique restera groguie et impuissante face à la crise et ne réagira pas face à ce séisme jurisprudentiel. Petit détail : la plupart des pays européens décideurs n’ont pas d’élection à enjeu national dans le courant de 2013 avec des risques d’alternance probable vers des partis populistes, donc ils pensent à tort ou à raison qu’il n’y aura pas de risque insurrectionnel de la population…à moins que…Autre information : la commission européenne voudrait imposer à la France une pression fiscale particulière sur la petite épargne française…on parle d’une taxe annuelle sur les livrets A et les assurances vie..(draghi aurait dit qu’il était anormal que la France continue à avoir une fiscalité avantageuse sur les produits d’épargne dormants, d’un volume de plus de 1500 milliards d’euros (vos dernières économies en sorte) qui ne rentrent pas dans le circuit de circulation monétaire au sens que Goldman Sachs souhaiterait y donner)…Draghi pense que l’état français ne pourra pas s’y opposer, alors préparez vous à compter vos pertes après vos vacances d’été…A moins que vous ne partiez pas en vacances pour commencer votre révolution et ainsi les faire mentir..mais…il y a des doutes…il faudrait que la peur de perdre vos éconocrocs soit plus forte que l’appel du soleil…

Monaco924, le 23 mars 2013

Si ce commentaire, écrit sous un pseudonyme, peut inspirer une certaine prudence, en revanche les propos de Paul Jorion, économiste qui fait autorité, sont dignes de confiance. Écoutez attentivement ce qu’il déclarait le vendredi 22 mars sur son blog (vous avez un lien sur ce blog, dans la colonne de droite).

Nos dirigeants parient sur l’immobilisme des populations. Ils ont raison. Une grande majorité de gens qui passent, ou croient pouvoir passer, à travers la crise, ne se sent pas concernée et n’exprime aucune solidarité envers ceux qui souffrent. Mais la question est : combien de temps cela pourra-t-il durer ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s