Archives d’Auteur: Bozich

Sur le lutrin : expo Picasso à Landerneau

J’avoue que lorsque j’ai su que cette année l’exposition d’art moderne à Landerneau était dédiée à Picasso j’étais un peu déçu. J’avais déjà visité plusieurs expositions de ce grand artiste. J’aurais préféré découvrir les œuvres d’un peintre que je n’avais jamais vu. Quelle erreur !

Cette exposition est unique et ne ressemble à aucune autre ! Son titre nous met sur la voie : Picasso. C’est tout simple et cela résume bien ce que l’on va pouvoir admirer sur les murs des Capucins, lieu où se tient l’expo. Il s’agit d’une rétrospective, donc une invitation à parcourir toute l’œuvre du maître depuis ses premiers dessins jusqu’à sa mort. Mais l’immense intérêt réside dans la présentation de travaux inédits qui permettent d’appréhender des facettes peu connues de Picasso. Il est souvent associé au cubisme, c’est en fait très réducteur. Le cubisme n’est qu’un petit îlot au milieu de l’océan de ses recherches picturales. A Landerneau certains tableaux pourront en surprendre plus d’un ! La diversité est au rendez-vous : diversité de style, de techniques, de thèmes… le fruit d’un immense génie créateur parfois un peu caricaturé. Sans doute aussi par sa faute car je suis persuadé qu’il a quelquefois un peu abusé de sa notoriété…

Autre source d’étonnement dans cette exposition :  les toiles peintes par le père de Picasso. Son père était en effet professeur de peinture.

Cette exposition dure jusqu’au 1er novembre 2017.

Art-Journal à ma façon : premières pages

bonjour à toutes et à tous. Lorsque j’ai découvert le art-journaling j’ai tout de suite été séduit par le concept. La base est généralement un carnet ou un cahier. Il peut être très simple ou très luxurieux, acheté dans le commerce ou relier par soi-même… tout est permis. Il y a pourtant quelques canons à respecter, comme par exemple la double page, que je m’autorise à transgresser au gré de ma fantaisie ! Le art-journal est un dérivé de journal intime. En réalité il en est Lire la suite

sur le lutrin :Vincent Roca

Notre philosophie ? Thèse, antithèse, charentaises.

Vincent Roca

tableau fleurit en quilling

Bien que réalisé sur le même type de support que pour le tableau précédent  (châssis entoilé de 20 cm X 20 cm) mon travail est ici évidemment radicalement différent tant par la technique que par le style. Tous les éléments du tableau sont fait avec des bandelettes de papier roulées. Cette réalisation compréhensible et accessible à tous,  entre pourtant dans le cadre d’une recherche créative similaire.  Il s’agit d’exprimer des sentiments parfois opposés, de partager des émotions contradictoires en expérimentant des cheminements adaptés et en refusant de se mettre des limites stylistiques. Je connais des artistes doués qui ont « trouvés leur style », c’est-à-dire en réalité celui qu’ils arrivent à vendre. Depuis 10, 20 ou 30 ans ils répètent quasiment le même tableau à quelques variantes près. Ils vivent de leur art et ne peuvent pas, ou n’osent pas prendre le risque de faire autre chose. S’enfermer dans un style « qui marche » est confortable, mais tellement ennuyeux ! Je ne vis pas de mon art ce qui me permets de préserver ma liberté créative.

 

Imagination errante

Petit châssis entoilé de 20 cm X 20 cm que j’ai peint à la peinture acrylique.

Joyeuses Pâques !

Joyeuses Pâques à toutes et à tous !

J’ai confectionné cette carte pour célébrer cette fête. J’ai peint le fond en m’inspirant de l’effet bokeh, un flou artistique utilisé par les photographes.  Pour le décor j’ai pioché dans ma réserve de stickers. J’ai ajouté quelques  coups de tampons  de L’Encre et l’mage et d’Artemio, un plumeau de mon herbe de la pampa et un texte écrit avec le vernis à effet 3D Glossy Accents de Ranger. Au dos de la carte les papillons sont embossés à chaud et une perforatrice d’angle offre un peu d’élégance à la mise en page. Le papier est « vieilli » à la craie.

Suspensions colorées (suite)

Il y a trois ans déjà (!) je vous avais présenté une suspension que j’avais créée avec un set Crelando associé à un Kusudama (à revoir ici). Je vous avais précisé que d’autres éléments s’ajouteraient pour former une sorte de rideau. Mais le temps passe si vite que je n’avais pas pu vous montrer cette suite. Je corrige cette omission avec cette autre composition qui a rejoint la première il y a longtemps 🙂 Lire la suite