Archives de Tag: Citations

Art-Journal à ma façon : premières pages

bonjour à toutes et à tous. Lorsque j’ai découvert le art-journaling j’ai tout de suite été séduit par le concept. La base est généralement un carnet ou un cahier. Il peut être très simple ou très luxurieux, acheté dans le commerce ou relier par soi-même… tout est permis. Il y a pourtant quelques canons à respecter, comme par exemple la double page, que je m’autorise à transgresser au gré de ma fantaisie ! Le art-journal est un dérivé de journal intime. En réalité il en est Lire la suite

sur le lutrin :Vincent Roca

Notre philosophie ? Thèse, antithèse, charentaises.

Vincent Roca

sur le lutrin : La peinture au défi – Louis Aragon

Attention à la période qui vient ! Ce monde déjà se lézarde, il a en lui quelque principe de négation ignoré, il craque.

Louis Aragon, « La peinture au défi », 1930

sur le lutrin : théorie politique de Cicéron

1 – Le pauvre : Travaille,
2 – Le riche : Exploite le 1,
3 – Le soldat : Défend les deux,
4 – Le contribuable : Paye pour les trois,
5 – Le vagabond : Se repose pour les quatre,
6 – Le poivrot : Boit pour les cinq,
7 – Le banquier : Escroque les six,
8 – L’avocat : Trompe les sept,
9 – Le médecin : Tue les huit,
10- Le croquemort : Enterre les neuf,
11- Et le politique : Vit des dix.

Cicéron (106 Av JC-43 Av JC)

Sur le lutrin : « à bas les intellectuels ! »

« Le drame c’est que les gens intelligents sont trop intelligents pour se croire intelligents, ils ne se mettent jamais en avant, ils ne briguent aucun poste, l’ambition à leurs yeux est le premier signe de bêtise, voilà pourquoi tous les pays du monde sont dirigés par des crétins. »

« A bas les intellectuels ! » chronique de Michel Polac dans l’Événement du Jeudi du 17 septembre 1992

Mathématiques et origami

Le blog Les Origamis de Léa, bijoux en origami hébergé par WordPress présente de très jolies réalisations en pliage ainsi que de magnifiques papiers imprimés. Quelques articles viennent enrichir ces belles pages. Mathématiques et origami a retenu tout particulièrement mon attention. Une manière très originale d’aborder l’origami que je vous recommande. Voici un extrait de ce texte dont vous pourrez lire l’intégralité en suivant le lien :

De par sa nature géométrique, l’origami est intimement lié aux mathématiques. En effet, si la géométrie traditionnelle se limite à la règle non graduée et au compas, l’origami offre de nouveaux procédés permettant ainsi des constructions impossibles à la règle et au compas telles que la trisection de l’angle ou la duplication du cube.

Géométrie euclidienne

Euclide était un mathématicien qui vécut il y a plus de 2000 ans et qui est souvent considéré comme le père de la géométrie. Dans les Éléments, Euclide a rassemblé le principal des connaissances mathématiques de son époque. De nombreuses constructions géométriques étaient déjà connues mais le génie d’Euclide fut d’apporter une approche systématique à la géométrie. Pour lire la suite cliquez ici

sur le lutrin : la voie des fleurs

 » Dans les expositions de fleurs… les couleurs choisies par les élèves étaient d’autant plus vives que ceux-ci étaient jeunes. Le débutant ne dédaigne pas… de voir son œuvre placée au premier plan, tandis que l’élève plus avancé se contente de voir son vase au milieu des autres, et que la composition du Maître se trouve là où elle n’attire pas l’attention. Le Maître a le talent de choisir et de grouper les travaux de manière que l’ensemble présente une merveilleuse harmonie de couleurs claires et foncées, vives et tendres, lumineuses et sombres… Il n’est pas de Japonais ou de Japonaise qui ne s’intéresse à l’art des fleurs, qui ne connaisse sa signification et le rôle qu’il joue dans sa vie. « 

Gusty L. Herrigel, « La voie des fleurs – Le zen dans l’art Japonais des compositions florales », Editions Dervy-Livres, 1977