Archives de Tag: Ethique

sur le lutrin : « Macron et les retraités : la guerre est déclarée ! » de Thierry Benne

Bonjour à toutes et à tous ! Petit préambule avant d’entrer dans le vif du sujet de ce post : je ne fais pas de prosélytisme politique ! ni ici, ni ailleurs :). Ceci ne m’interdit pas d’avoir une réflexion sur ce qui se passe dans notre société. Il n’est pas nécessaire d’adhérer à un parti politique ou de se réclamer d’une idéologie pour avoir un regard critique sur nos dirigeants. Il faut juste un peu de bon sens…

Je vous rapporte aujourd’hui un article de Thierry Benne publié le 3 septembre 2018 sur le site de l’IREF : Vous pouvez en lire l’intégralité en cliquant ici. En suivant ce lien vous trouverez également les commentaires des lecteurs. Certains sont intéressants. L’IREF, Institut de Recherche Économique et Fiscale, œuvre pour une économie libérale et pour la réduction du poids de l’État et des prélèvements obligatoires. Il milite pour le libre-échange et la mondialisation. Je suis loin d’approuver cette position qui défend un ultra-capitalisme dont nous voyons bien tous les méfaits écologiques et sociaux. Ces jours-ci Valéry Giscard D’Estaing lui-même dénonçait les excès de ce système économique : « Actuellement, l’argent va avec le pouvoir. Le pouvoir est avec l’argent. À l’heure actuelle, l’enrichissement des plus riches est plus rapide qu’il ne l’a jamais été. », il s’étonnait également que : »personne ne proteste. C’est très étrange. Et cela dans le monde entier. La société évoluant dans une société où l’argent a le pouvoir, les éléments de culture s’infléchissent en direction de la demande de cette société. » (pour voir la source de l’information cliquez ici). Il ne faut cependant par être obtus. Les analyses de l’IREF sont très bien documentées. Ses membres sont évidemment des économistes de haut niveau qui posent les vrais questions… même si les solutions proposées sont souvent discutables ! Lire la suite

Publicités

kirigami de la semaine n°32 : faire comme tout le monde…

semaine32aLes kirigami de la semaine 32 ne sont pas difficiles à faire, hormis le nœud du jeudi 11 août 2016. Ces pliages de nœuds, ou de fleurs 3D, présentent toujours un moment délicat, lorsqu’il faut coller les éléments dont la courbure gênesemaine32b la fixation. Les explications des Almaniaks sont parfois également un peu obscures… Lire la suite

Zone Euro ou IVe Reich ?

The hostile messages posted on Merkel's official site led to a warning that she was under 'spam' attack, yet the anger is palpable - fuelled by her smiling pictures with Putin in Rio - on the Ukrainian web

Le site officiel d’Angela Merkel avait été victime d’un piratage avec cette photo. Cet acte a été attribué à des ukrainiens.

L’ex-ministre grec des finances a raison de dire « ma conviction est que le ministre allemand des Finances veut que la Grèce soit évincée de la monnaie unique pour susciter une crainte de tous les diables chez les Français et leur faire accepter son modèle d’une Zone Euro disciplinaire ». La conquête par la terreur, les Allemands connaissaient. En 39-45 c’était leur armée et leurs nazis qui dévastaient l’Europe en commettant des atrocités. Beaucoup de ces criminels ont échappé aux condamnations après la guerre. Certains ont même été intégrés aux administrations allemandes notamment sous Adenauer (membre du CDU, le parti de Merkel et de Schäuble) . Aujourd’hui leur vecteur de peur n’est plus militaire. C’est dépassé. Ils ont une arme bien plus sournoise : l’économie. Lire la suite

Economie : une taxe sur la mort

Non, il ne s’agit pas d’un canular, cette taxe est bien dans les projets du Ministère des Finances.  Le principe d’une  « final exit taxe » séduit  Monsieur Moscovici, ministre des finances, qui  considère en effet que  les morts sont un manque à gagner pour les caisses de l’Etat. Lire la suite

sur le lutrin : La fin et les moyens

New York Police judiciaire me réconcilie avec les séries américaines. L’intrigue de l’épisode rediffusé samedi dernier, « la fin et les moyens »,  soulève une question d’éthique qui donne du grain à moudre :

l’équité est-elle toujours juste ?

Questionnement sociétal ?!

L’origine des mots est souvent bien mystérieuse. L’étymologie aide à en saisir la genèse, mais beaucoup échappent  à notre filature.  Ils ont une vie autonome, ils évoluent. Ils changent de sens.  Le mot collatéral  existe depuis au moins trois cents ans.  Initialement il qualifiait une parenté dans un arbre généalogique, il désignait également un élément d’architecture. Ce n’est que très récemment qu’il est devenu un mot d’excuse ! Les « dégâts collatéraux », dans la bouche des stratèges militaires occidentaux,  légitiment des massacres de civils par les bombes de nos « guerres propres ». La « guerre propre » est, elle-même, une curiosité.  Pour plagier Coluche : un linge propre, je vois ce que c’est, une rue propre aussi, mais une guerre ? Quelqu’un la balaie régulièrement ? On la nettoie avec quel détergent ? A moins que nous voulions dire par là que cette guerre nous appartient, un peu comme notre « amour propre » ? Ce qui caractérise une « guerre propre », c’est qu’elle est menée par nos démocraties occidentales. Une démocratie ne fait que des « guerres propres », par humanisme éclairé. Les « guerres sales » ? ce sont celles… des « autres « ! La Guerre du Golfe n’a pas été Lire la suite

Régime des retraites : des réformes de dupe (deuxième partie)

Dans la première partie de cet article (pour le lire : cliquez ici) nous avons montré qu’une seule disposition avait été prise pour tenter de sauver le régime des retraites : l’allongement du temps de travail. Aucune autre disposition n’a, à ce jour, sérieusement été envisagée. Nous avons exposé pourquoi nous pensons que cette réforme est un leurre. Nous avons également dénoncé les inégalités. Les écarts peuvent être considérables. Entre un ouvrier ayant connu des périodes sans emploi, qui terminera sa carrière à 67 ans, et un instituteur qui peut prendre sa retraite à 57 ans, il y a 10 ans de différence !

Pour faire accepter au plus grand nombre la nécessité de faire travailler des personnes âgées, il fallait trouver une justification éthique. Le discours sur la progression de l’espérance de vie vient appuyer les réformes et les rendre présentables.

III – le mythe de la longévité

Les spécialistes nous l’assurent : nous vivrons de plus en plus vieux. Voici par exemple Joël de Rosnay, un biologiste, qui nous dit : « En Europe, nous gagnons un trimestre d’espérance de vie par an. En 2040 ou 2050, l’espérance de vie en France pourrait s’approcher des quatre-vingt-quinze ans, homme et femme confondus »[1]. Magnifique ! Lire la suite